Port de Santa Teresa di Gallura – TraghettiPer-Sardegna.it

Les premières traces de présence humaine remontent, dans cette région, à 4000 av.J.C. : il s’agit de quelques restes archéologiques découverts à proximité du village.
Pendant la domination romaine de la Sardaigne, le village avait deux centres: Tibula et Longonis.
Ce dernier était situé à gauche du port actuel : c’était un petit village de pêcheurs dont le nom viendrait de la côte allongée sur laquelle il surgissait, qui, grâce à sa structure, offrait aux bateaux une protection naturelle.
Les Romains ont exploité cette région en raison de la présence de granit, qui, une fois travaillé, était transporté à Rome pour construire des monuments et des villes.

Avec l’arrivée des Pisans, au Moyen-Age, et des Républiques Maritimes, l’on assiste à la fondation du village de Longobardo, point stratégique en direction de la Corse, qui, à l’époque, se trouvait sous la domination de Pise.

Au 13ème et 14ème siècle, Santa Teresa di Gallura devient, avec Alghero, Porto Torres et Cagliari, l’un des quatre ports dotées des infrastructures nécessaires pour réceptionner et expédier des marchandises.

En 1434, Eleonora d’Arborea fait construire un château qui sera détruit, en 1420 par les Génois : le village est déserté par la population et devient un repère de pirates et de bandits.
Au 16ème siècle, le village est presque entièrement occupé par des militaires, chargés de combattre la piraterie et la contrebande.
Enfin, l’on assiste, en 1808, à la renaissance de ce petit bourg, grâce à l’intervention du roi Victor Emmanuel I, qui fonde Sainte Thérèse et en favorise le peuplement en offrant des parcelles de terrain aux colons qui acceptent de s’y établir.

Aujourd’hui, le port de Santa Teresa est le point de départ et d’arrivée des ferries pour la Corse, notamment pour Bonifacio, et à destination d’autres ports de la Sardaigne, tels qu’Albatrax, Cagliari, Olbia et Porto Torres.

Consulter les horaires et les prix des ferries de/au départ de S. Teresa di Gallura

Le tratte attive dal porto